Vos cryptomonnaies sont-elles vraiment à l'abri des hackers ?

Par Décentraliseur 202 Vues Aucun commentaire
Vos cryptomonnaies sont-elles vraiment à l'abri des hackers ?

Des millions de personnes ont récemment rejoint le monde des cryptomonnaies. En deux mois, ce sont plus de 2 millions d'utilisateurs qui ont rejoint Coinbase, pendant que Blockchain.com a gagné 1.8 million de clients durant la même période. 

Nouveau système, nouvelles règles

Alors qu'il devient de plus en plus facile d'acheter et échanger des cryptomonnaies, beaucoup de novices entrent dans la partie pour explorer ce schéma novateur où notre disque dur devient notre banque. Cette nouvelle vision de la finance implique également de nouvelles règles de sécurité, encore inconnues pour la plupart des débutants.

Pourtant, les cas de vol ne sont pas rares, notamment avec le piratage des pools de minage et des plateformes d'échange. Bien que la sécurité de ces sites se renforce au fil du temps, elles restent une cible intéressante pour les cybercriminels.

Comment blinder la sécurité de mon portefeuille ?

Les conseils ci-dessous sont inspirés d'une publication de Joseph Steinberg, un expert en cybersécurité qui s'intéresse de près à la blockchain.

Niveau de protection: Basique

1. Utiliser un mot de passe à la fois solide et unique est la règle d'or lorsque vous créez un compte sur une plateforme d'échange, ou que vous sécurisez votre portefeuille.

Joseph Steinberg préconise de combiner à partir de trois mots qui n'ont pas de rapport entre eux, séparés par des nombres et des caractères spéciaux (entendez par là, des caractères non alphanumériques).

2. Bien qu'un bon mot de passe puisse protéger des vols, il n'arrêtera pas un logiciel malveillant sur vos appareils. En fait, il existe déjà toute une panoplie de virus spécialisés dans le vol de cryptomonnaies. Et rappelez-vous, un virus qui fait bien son travail est un virus discret. Protégez vos appareils avec un bon antivirus, faites des analyses régulièrement et ne téléchargez pas n'importe où !

3. Crypter votre portefeuille est essentiel. Cette fonctionnalité est présente sur la majorité des logiciels portefeuille, et permet de verrouiller votre clé privée avec un mot de passe.

4. Sécuriser son portefeuille, c'est bien, mais les plateformes d'échanges alors ? La flexibilité et la facilité d'utilisation sont deux critères importants, mais la sécurité et la réputation le sont d'autant plus. Les avis des utilisateurs peuvent bien vous aider dans votre choix: s'il y a des problèmes techniques récurrents, une politique douteuse ou des difficultés à retirer son argent, c'est clairement mauvais signe. TrustPilot est le site de référence pour s'informer sur la fiabilité d'un site.

5. Vous aurez sûrement déjà entendu ce conseil: Ne laissez jamais de sommes importantes sur les plateformes d'échange. Du moins, pas trop longtemps. Bien que leur niveau de sécurité se solidifie au fil du temps, elles restent une cible très intéressante pour les hackers.

Niveau de protection: Musclé

6. En complément de votre solide mot de passe, vous pouvez utiliser l'authentification double-facteur pour recevoir un code via une application spécialisée, email ou SMS. La présence de cette fonctionnalité doit être un critère important dans le choix de votre plateforme d'échange.

7. Le phishing est une méthode très répandue pour s'emparer des mots de passe.

Par exemple, si le pirate veut récolter votre mot de passe Binance, il lui suffira de reproduire la page de connexion à l'identique, de la mettre en ligne sur son serveur et de vous rediriger dessus. Beaucoup de personnes se font avoir, donc même si vous utilisez l'authentification double-facteur, vérifiez bien l'adresse du site avant d'y entrer vos identifiants.

La différence entre l'adresse URL du site de phishing et le site officiel se joue parfois au pixel près !

8. Si vous possédez d'importantes sommes, diversifiez le risque: Ne mettez pas vos œufs dans le même panier et répartissez vos cryptos sur plusieurs portefeuilles.

9. Faites des sauvegardes. Sauvegardez votre clé privée (le fichier de votre portefeuille), le code PIN de votre Trezor/Ledger, ... Et conservez-les en lieu sûr dans une clé USB. Avoir une copie de ces données vous immunisera contre toute erreur informatique ... ou humaine !

Niveau de protection: Bunker

10. Stockez vos cryptos sur un portefeuille physique. Pour moins de 100€, Trezor ou le Ledger Nano S font très bien l'affaire et sont assez simples d'utilisation. 

Ces appareils permettent à vos portefeuilles crypto d'être complètement isolés de vos activités sur internet, ce qui réduit considérablement les risques de piratage.

11. Quand vous vous inscrivez sur une plateforme d'échange, créez également une adresse email exclusivement dédiée à ce site.

12. Sur les réseaux sociaux ou les forums, plus vous divulguez des informations sur vos cryptomonnaies, plus elles seront vulnérables aux pirates.

Que ce soit le nom des cryptos que vous possédez, le site sur lequel vous les tradez ou le nom du  portefeuille que vous utilisez, chaque information facilite grandement le travail des cybercriminels. Restez donc discret sur vos investissements !

13. N'utilisez pas les accès wifi publics pour vous connecter à votre plateforme d'échange ! Même si vos informations sont cryptées grâce au HTTPS (et si ce n'est pas le cas, fuyez !), certains cybercriminels parviennent à contourner cette sécurité. Préférez votre propre connexion, ou votre 3G/4G si vous êtes en déplacement.

14. Intéressez-vous aux plateformes d'échange décentralisées. Au lieu de détenir vos cryptomonnaies, vos opérations se font directement à partir de votre propre portefeuille. Personne d'autre que vous ne peut accéder à vos fonds !

Qu'en pensez-vous ?

Ces articles pourraient vous intéresser