Des Chercheurs Atteignent les 17 000 Transactions par Seconde sur Ethereum

Par Décentraliseur 180 Vues Aucun commentaire
Des Chercheurs Atteignent les 17 000 Transactions par Seconde sur Ethereum

5 chercheurs Ethereum proposent une solution, basée sur la technologie utilisée par Zcash, et qui permettrait à Ethereum de supporter jusqu'à 17 000 transactions par seconde sur la blockchain Ethereum.

Les chercheurs Barry Whitehat, Alex Gluchowski, Harry R, Yondon Fu et Philippe Castonguay ont introduit cette solution sous le nom de « Snark Based Side Chain », autrement dit, « Chaine secondaire basée sur snark ». Elle s'inspire de ZK-SNARKS, la technologie utilisée par la cryptomonnaie Zcash (ZEC), et sa capacité se rapprocherait de celle du réseau Visa.

Comment ça Fonctionne ?

Similaire à Plasma, Snark Based Side Chain (SBSC) permet aux utilisateurs de traiter les transferts (tokens et ETH) sans passer par la blockchain principale. Ce mode de fonctionnement débride les performances du réseau, donnant la possibilité aux utilisateurs d'envoyer et recevoir des dizaines de milliers de transactions par seconde.

Les derniers transferts d'Ether et de tokens sont alors regroupés par milliers dans des canaux, sur la blockchain dite secondaire, avant d'être validées par les opérateurs qui se chargeront de les enregistrer sous la forme d'une seule et même transaction sur la blockchain principale. 

La Sécurité

Les opérateurs mal intentionnés pourraient bien entendu refuser les envois de fonds, ou encore corrompre les données stockées au sein d'un canal. 

Heureusement, le système dispose d'un système destiné à punir les opérateurs malveillants en les remplaçants, qui ne tolère pas la moindre modification qui pourraient être faite sur un canal.

Les chercheurs se sont expliqués sur le système de sécurité:

Supposons qu'un opérateur malveillant (le pire d'entre eux) dégrade un token sur la chaîne. Un opérateur malveillant ne peut pas voler des fonds, ni priver des personnes de leurs fonds pendant un laps de temps significatif. Si les données deviennent indisponibles, l'opérateur peut être remplacé, nous pouvons revenir à un état précédemment valide (utilisateurs existants sur demande) et continuer à partir de cet état avec un nouvel opérateur.

En d'autres termes, Snark Based Side Chain étant une couche indépendante de la blockchain principale, les utilisateurs peuvent envoyer et reçevoir des paiements librement et en grande capacité sans des individus mal intentionnés qui pourraient nuire aux canaux de transaction.

La Congestion du réseau, toujours d'actualité

A l'heure actuelle, de nombreuses solutions sont activement développées par la communauté open-source de développeurs Ethereum: ZK-Snarks, Snark Based Side Chain, Plasma, Sharding, ... Toutes présentent des manières différentes de remédier à la congestion du réseau. 

Dans le passé, Vitalik Buterin annonçait que le déploiement de Sharding associé à Plasma permettrait au réseau Ethereum d'atteindre le million de transactions par seconde.

Avec son habilité à « vérifier l'exactitude des calculs sans avoir à les exécuter » et « l'apprentissage post-exécution », Zk-Snark améliore non seulement la capacité de transactions, mais aussi l'éfficacité globale du réseau, un sujet évoqué par Vitalik Buterin lors d'une conférence pour Deconomy.

Qu'en pensez-vous ?

Ces articles pourraient vous intéresser